Drôle de jardin

En 2012 François Abélanet a réalisé une œuvre éphémère sur le Parvis de l'Hôtel de ville de Paris.
Vue d'ici l’œuvre semble quelconque, juste étrange et incompréhensible.
Mais vue de là, elle est surprenante. Il s'agit d'un jardin anamorphique.
Land art ou Street art ?
Art tout simplement.

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. N'est il pas !
      Nous n'avons malheureusement pas eu une proposition d’œuvres aussi inintéressante à Dijon. Les sculptures ne semblent pas à leur place comme si il n'y avait eu aucune recherche ou d'intension d'intégration au lieux... aucun langage avec l'espace autour.

      Supprimer