Auxéméry, dans Parafe

Peindre
Le calame du peintre a bu l'eau des nuages
le papier absorbé l'encre de son pinceau
Immobile montagne inscrite sur la page
au milieu des verbes & des noms noirs         qui dansent 
Les formes des monts & les formes des fleuves
s'évanouissent en fleurs d'encre            Le pinceau
détermine les lignes de leurs forces
L'oeil du peintre entend           La main du poète voit 

                propos perdus de Shitao

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire