Un samedi à Dijon



L'atelier "Au fil de l'eau" était réuni ce samedi 12 avril chez la charmante Virginie au café de la chouette, rue de la chouette à Dijon. Au programme peindre la ville !
Un café, quelques conseils, et nous voilà tous dans la rue. Pas facile de se mettre au travail dans un site aussi grands et impressionnant à la vue de tous les passants. Mais le pinceau à la main on finit par oublier l'agitation environnante, même si cela n'est pas toujours facile. Il faut avouer que peindre la ville sur site est un exercice particulièrement compliqué. Et si vous avez passé ce baptême vous pourrez peindre partout ailleurs.


  Et comme je n'étais pas au pinceau sur cette séance, je me dois de faire mon travail à mon tour. Dessiner les dessinateurs !
Le plaisir de la ligne claire...
 En situation et en action
Nous avons continué le parcours dans la cour de Bar. Pour dessiner un bâtiment très grand format. Chacun a pu essayer la technique du plexi...
 Une conférence de Sluter...
Amusant jeu de reflet, et mise en abime sur le regard de l'artiste. Celui de Colette, de Sluter et le mien.
 
 Mais que font ils donc tous !
Si je n'ai pas eu le temps de tous vous dessiner, n'ayez crainte j'en garde pour notre prochaine rencontre. C'est mon nouveau plaisir de dessinateur.
Merci Catherine et Catherine, Chantal, Colette, Jean François, Marie, Odile et Sylvie pour cet après midi de "peintres urbains".
A bientôt au fil de l'eau.


5 commentaires:

  1. super intéressant bien que pollués à un certain moment par les motards ...
    mais quel moment important : apprendre à se concentrer malgré les bruits
    J'étais très contente de vivre ce temps là.. MERCI .DILE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La ville est belle, mais la ville est dure aussi... à vivre comme à peindre.
      Merci Odile

      Supprimer
  2. tu comprends maintenant pourquoi je suis bien à la campagne!!et si près de la ville en même temps!! dile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Souvent j'envie les personnes qui vivent loin des agitations de la ville.

      Supprimer
  3. ok mais ça peut être dur aussi;;;l'hiver est souvent bien plus rigoureux que celui qui vient de passer!!!

    RépondreSupprimer