Etre peintre (suite)

Jamais je n'ai cherché la gloire
Ni voulu dans la mémoire
des hommes
Laisser mes chansons
Mais j'aime les mondes subtiles
Aériens et délicats
Comme des bulles de savon.
 
J'aime les voir s'envoler,
Se colorer de soleil et de pourpre,
Voler sous le ciel bleu, subitement trembler,
Puis éclater.
 
A demander ce que tu sais
Tu ne dois pas perdre ton temps
Et à des questions sans réponse
Qui donc pourrait te répondre?
 
Chantez en cœur avec moi:
Savoir? Nous ne savons rien
Venus d'une mer de mystère
Vers une mer inconnue nous allons
Et entre les deux mystères
Règne la grave énigme
Une clef inconnue ferme les trois coffres
Le savant n'enseigne rien, lumière n'éclaire pas
Que disent les mots?
Et que dit l'eau du rocher?
 
Voyageur, le chemin
C'est les traces de tes pas
C'est tout; voyageur,
il n'y a pas de chemin,
Le chemin se fait en marchant
Le chemin se fait en marchant
Et quand tu regardes en arrière
Tu vois le sentier que jamais
Tu ne dois à nouveau fouler
Voyageur! Il n'y a pas de chemins
Rien que des sillages sur la mer.
Tout passe et tout demeure
Mais notre affaire est de passer
De passer en traçant
Des chemins
Des chemins sur la mer

Antonio Machado

Ce texte fait suite à mon message "être peintre" du 08 avril, laissé par une des personnes pour lequel j'ai le plus d'estime... il nous l'offre à la lecture en réponse au mien. Ce texte est un texte de générosité et qui doit être compris ainsi. Un texte pour tous ceux qui suivent simplement leur chemin, en toute honnêteté, dont la seule motivation est de vivre et partager. Jamais texte ne m'a autant parlé. Il porte en lui le sens de ma démarche d'artiste, donne le sens nécessaire là ou on ne le trouve pas. C'est le texte d'un homme modeste mais fort, d'un homme libre. Et enfin c'est un texte qui relie les hommes généreux qui savent offrir et laisser la place à l'autre.
Et comme nous sommes toujours sur le blog d'un peintre pour qui il n'y a pas de poésie sans image (et réciproque), voici quelques images de ce chemin.




 pour mes élèves, mes amis et tous ceux qui aiment.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire