Jonquilles



Peindre des fleurs est un exercice difficile. Cela vient du fait que les pétales captent et diffusent beaucoup la lumière. N'essayez pas d'obtenir un résultat satisfaisant en représentant le plus fidèlement possible l'image que vous avez sous les yeux. Le résultat lourd ne possède alors pas de lumière.
Pour peindre des fleurs il faut avant tout chercher la lumière. Peindre sans trop se soucier des contours du dessin. Mon jaune déborde et se diffuse largement au-delà des contours des pétales. Exploiter au maximum les blancs et travailler dans le mouillé. Les pétales sont des explosions de lumière ! Pour garder une zone blanche il ne faut pas la mouiller. Je travaille avec deux jaunes (cadmium citron + cadmium moyen) pour donner de la richesse aux couleurs.
La couche suivante permet de travailler le vert, elle est travaillée de la même façon, dans le mouillé, en contournant cette fois ci les pétales mais sans chercher la précision partout. Les zones les plus mouillées sont transparentes et laissent apparaitre les diffusions de la couche jaune précédente. Pour avoir un vert lumineux, utiliser du « bleu de Prusse » dans votre mélange. Il faut varier les nuances et donc varier les mélanges bleu jaune autant que la quantité d'eau. Plus de jaune donne plus de lumière. Il faut travailler tantôt à grande eau, tantôt à "pate généreuse". Le souci est toujours de trouver la lumière.
Il faut accepter les imprécisions et les "défauts" qui sont acceptables voir même souhaitables dans ce traitement.
Jouer avec l'eau et les pigments, accepter de ne pas tout contrôler. Passage incontournable pour devenir aquarelliste.

La dernière couche aborde les détails qui définissent les volumes. Ajouter  un troisième jaune (indien + cadmium), et un autre bleu pour les zones sombres (outremer). Cette fois ci c’est la délicatesse du geste qui faut chercher,  les caresses du pinceau sur la feuille.

19 commentaires:

  1. genial tes fleurs... je n'ose plus essayer ... et bien si je vais m'y mettre... tiens là maintenant!
    merci beaucoup pour ces conseils !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le compliment Claire.
      Bonne idée claire, et surtout ne te décourage pas car peindre les fleurs n'est pas si simple que cela. Et puis surtout il faut "libérer son geste". Sans démonstration sur place cela peut être difficile. Mais je prépare au moins un stage du samedi sur la peinture des fleurs pour la rentrée de septembre. Peut être te joindras tu à nous.

      Supprimer
  2. Wouaw ça jette, j'suis complètement ébluoie par tant de lumière ;-)
    J'aime pas vraiment peindre les fleurs et pourtant on en peint souvent dans mon groupe et je me débrouille pas mal.... ça dépend toujours du sujet bien sûr, si les fleurs me parlent ou si je suis d'humeur, ou si je laisse mon stress s'égarer dans mon dessin.... chez moi ça se voit presque toujours quand je n'ai pas aimé le thème ou quand j'emprisonne mon stress dans mes peintures....une excellente thérapie qui apporte la lumière dans ma vie, entre autre....
    Je présenterai bientôt mes nouvelles fleurs sur mon site, fleurs de cerisier, de cognassier, hellébore....
    Bisous du dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fleurs de ton jardin se suppose. J'irai voir cela sur ton blog.
      Merci et à bientôt Evelyne.

      Supprimer
    2. Je n'ai pas de jardin à part celui de mon Imagination, je peins d'après des photos privées ou trouvées sur le Net, celles qui m'inspirent et me parlent, et j'essaie de m'éclater sans me forcer, alors ca passe ou ca casse, comme dit selon la forme et l'envie du moment.... je t'embrasse

      Supprimer
  3. Plein de vie ! Un vrai éclat de rire de printemps jeté à la face du ciel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être veux tu dire amie poète :
      Plein d'éclat ! Un vrai rire de ciel de printemps jeté à la face de la vie.

      Supprimer
  4. Oserais-je rapprocher la paix apportée par la colombe d’il y a quelques jours et la lumière captée et renvoyée par ces jonquilles…. La Paix et la Lumière … spiritualité et simplicité … Merci Hervé de traduire la sagesse en images et de nous représenter les essentiels de la Vie !
    E.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie est lumineuse pour qui sait s'arrêter à l'essentiel.
      Pas si simple.
      merci E

      Supprimer
  5. Mais OU est l' ESSENTIEL??? faudrait il encore le cerner!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'essentiel, Odile ? contempler et aimer, tout simplement.

      Supprimer
  6. Des jonquilles légères, transparentes et qui éclatent de lumières. On sent le travail dans l'eau et la maitrise du geste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela s'appelle un zeste de jonquille.
      merci

      Supprimer
    2. Et il est important de trouver le bon zeste.

      Supprimer
    3. Le bon zeste,sans se presser !

      Supprimer
    4. Le zeste qui sauve, en quelque sorte !

      Supprimer
    5. C' est l'histoire d'une petite clémentine a qui un citron a fait un petit zeste et maintenant , elle a des pépins...

      Supprimer
    6. ...mais le citron n'a plus de jus, il ne lui reste que l'amertume de son zeste. Alors que les pépins de la petite clémentine sont autant de promesses de nouvelles pousses.
      Quel étrange conte nous faisons là !

      Supprimer
    7. zuste que zavais pas penzze a tout za....

      Supprimer