La vie est faite de ténèbres et de lumières



Cette nuit l’écho de la tempête a envahi les montagnes. Au milieu du cirque, le refuge est abandonné à la furie des vents. Les flocons glacials déferlent, portés par les rafales violentes et viennent gifler les murs de la cabane. Dehors le monde entier semble trembler, dedans tout est si paisible. Sur le poêle fond tranquillement la neige. Une grande marmite de neige pour une petite part d’eau, la tâche sera longue. Les bougies dansent doucement avec les ombres, au rythme du temps, celui de l’attente. La fatigue gagne vite, il est bon de s’endormir en sécurité, dans un abri sur. Le sommeil sera d’autant plus doux que la tempête sera violente dehors. Opposition nécessaire encore une fois, pour provoquer l’émoi. Les plus intenses moments de l’existence, ceux qui nous portent à la contemplation, à la  poésie et à la création, naissent du jeu de ces contrastes. Il faut les nourrir, ne pas se laisser aller à la paresse et aux peurs qui écrasent nos vies pour en faire de l’absence. Absence  d’émotion, absence d’amour. L’erreur serait de ne pas essayer, l’enfer serait de ne pas savoir si nous sommes vivants. Le premier choix est le plus difficile à faire : choisir entre une vie de ténèbres ou de lumières.

4 commentaires:

  1. Brrr ça fait froid dans le dos... et puis ce manque d'amour c'est pas difficile à supporter ? Au revoir bel homme des neiges ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au contraire, l’émotion et l'amour nait de l'épreuve. Tout commence là, au plus profond de la nature.

      Supprimer
    2. Il m'avait semblé avoir lu quelques mots charmants par ici mais ils ont disparus, SNIF...quelqu'un s'en est plaint ? Dommage pour moi... bises

      Supprimer
  2. ton écriture est si vécue, que je suis au coin du poele à me réchauffer les mains..à la lueur d'une petite bougie..merci pour ce magnifique moment passé tout là haut(j'y vais tout début février)
    MERCI MERCI et MERCI pour cette belle sensibilité dile

    RépondreSupprimer