La tristesse des anges

"La neige apaise tout, on dirait qu'elle porte en elle le silence ou, plutôt, que dans l'espace qui sépare deux flocons, entre les flocons, il y a le silence."
"La tristesse des anges" est un roman de Stefànsson qui fait suite à "Entre ciel et terre". Il raconte l'histoire du gamin recueilli dans un village du nord de l'Islande après un drame de la mer.
"La tristesse des anges" est aussi le nom que l'auteur Islandais a choisi pour la neige.



14 commentaires:

  1. Je ne l'ai pas encore lu, il est sur ma pile... J'avais été bouleversée par le premier opus de cet auteur, que je ne saurais trop recommander, notamment à ceux que l'Islande fait rêver.
    Avoir devant soi la perspective d'un bon livre à lire, voilà l'un des grands plaisirs de l'existence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce deuxième opus est à mon avis mieux écrit, L'écriture en est plus poétique, même si parfois cela est trop, il y a quelques redits. Mais peut être est ce un problème de traduction. Notre vocabulaire français est parfois insuffisant en synonymes. Ainsi nous ne possédons qu'un mot pour désigner la neige : NEIGE. La "blanche" étant utilisé dans un autre registre. Les groenlandais en possèdent plus de 50 ! selon la texture, la couleur son bruit sous les pas, son envol dans le vent ...
      La première partie de l'opus 1 reste d'anthologie et difficilement égalable.

      Supprimer
    2. C'est marrant, ce détail sur le vocabulaire de la neige est précisément quelque chose que j'ai appris, il y a quelques années, dans le livre que j'évoque plus bas en commentaire...

      Supprimer
  2. Et hop, un de plus dans ma liste de livres à me procurer! :)

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi ils sont tristes les anges ?
    merci pour les propositions de lecture....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sont tristes parce que sont tristeS!!! moi, j'en ai jamais vu encore
      evelyne dès que j'en vois un je te dis si il sourit si si.....................risette

      Supprimer
    2. Sont triste comme l'hiver au delà du cercle polaire. Des mois sans que le soleil ne se lève, dans une nature sauvage écrasée par les vents glacials et la neige. Peut être que la neige sont les larmes des anges.

      Supprimer
    3. J'apprécierai la neige autrement maintenant, sachant que les anges ont passé par là et provoqué une avalanche de plaisir...j'ai déjà mis les pieds sur le cercle polaire à Rovaniemi, au pays du Père Noël que j'ai rencontré, mais c'était l'été sans que le soleil se couche....

      Supprimer
  4. Sur cette histoire de neige, lire aussi "Smilla et l'amour de la neige", du danois Peter Hoeg. On n'est pas dans la poésie métaphysique de Stefansson, bien sûr, mais on retrouve cette extrême sensibilité aux paysages nordiques. Ladite Smilla est groenlandaise et sait mieux que personne "lire" la neige... A vos libraires !
    De toute façon que faire d'autre aujourd'hui ? Dehors, il... neige !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anne, me voilà enlisé avec tout ces livres à lire.

      Supprimer
  5. merci à tous les deux herve et anne pour toutes ces indications précieuses de lecture..
    si les larmes des anges continuent de nous faire rêver , je saurai quoi lire MERCI dile



    RépondreSupprimer