Narration ou poésie ?

Continuons notre promenade poétique ...
La mer parabole de l'Homme libre.

L'homme et la mer


Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

Charles Baudelaire

7 commentaires:

  1. Un texte et des photos superbes.... Que dire de plus à part, que ça me prend aux tripes.

    RépondreSupprimer
  2. Quelle expérience extraordinaire de lumière tu as vécue ce jour là !
    Il faut bien la poésie pour la retranscrire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre poésie et narration, voilà un registre ou tu aimes créer. Comme un poisson entre deux eaux.

      Supprimer
  3. Il y a de quoi faire assez, et penser, avec ces 4 images, puis le carré des 4 images et l'image des 4 images.
    Très beau. (Up)

    (je lirais peut-être le reste plus tard)
    (je ne vais pas plus vite)

    RépondreSupprimer
  4. Pas plus vite, mais toutefois présent partout.
    merci

    RépondreSupprimer
  5. J'aime bien ce texte de Baudelaire, il pourrait tout à fait être écrit pour une femme, d'ailleurs si tu remplace le mot "mer" par le mot "femme" c'est pas mal du tout non plus.... alors je change le titre si tu permets et voici mes propositions qui me viennent spontanément : "La femme et la mer "ou bien le plus simplement du monde "l'homme et la femme"... qu'en penses-tu ?

    RépondreSupprimer