Mouillage à l'occasion du défi de Charlotte

 

Les rayons du soleil transpercent l'azur de la surface et éclatent en mille rayons qui plongent dans l'ombre marine. Sur le ventre en croix je me livre à la mer comme un cadavre qui dérive. Les poissons par dizaines intrigués se bousculent frénétiquement pour venir me saluer. Les plus téméraires osent sucer ma peau, excitant la foule toujours plus dense et agitée. Ils grouillent maintenant et dans les bousculades silencieuses offrent à mon regard milles éclats de lumière comme des étincelles de vie. Salut la mer, ce matin encore je t'ouvre les bras, je suis à toi et la vie me remplie.

13 commentaires:

  1. Une "zen aquarelle" qui respire le soleil. le rocher est bluffant de réalisme; comme d'habitude, j'adore et j'admire le travail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christine, j'espère que le grand format qui devrait aboutir de ce travail te plaira tout autant.

      Supprimer
  2. C'est très beau... pas seulement l'aquarelle très délicate, mais aussi le texte qui l'accompagne, j'aime bien le titre aussi... un vrai délice pour les yeux et pour les sens, je suis charmée, troublée et même émue...
    un beau défi superbement interprèté...
    okay je m'arrête là pour les compliments, sinon tu vas te noyer...
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes compliments qui me font toujours plaisir. C'est bien l'émotion d'un moment qui motive ma peinture, et c'est pour le partager que je les montre sur ce blog. Alors tes mots me touchent car ils montrent que ce travail n'est pas sans échos.

      Supprimer
  3. Avec la peinture et les mots, on peut faire passer tant de choses...
    j'adore... vraiment...
    et non je ne suis pas un Robot, mais une femme sensible...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je trouve très beau aussi mais j'aimerais voir cette aquarelle en "vraie" JE pense que de visu encore plus subtile..bon il faut se contenter du blog et imaginer...
      JE NE connaissez pas ta partie "d'écriture" ..JE découvre...
      A demain hervé dile

      Supprimer
    2. bon pardon, j'ai encore fait une faute..je devrais "me relire" je ne connaissais pas ...ta partie ecriture...bon cela ne t'empêche pas de comprendre...

      Supprimer
    3. ce fut quoi le déclic? en as tu conscience? ou juste parce que c'était l'heure????

      Supprimer
  4. Je viens juste de découvrir cet été le contenu narratif de mes peintures. Je les redécouvre maintenant avec l'histoire qu'elles contiennent. Je peignais sans me poser de questions, et plusieurs année après je découvre les significations inconscientes de mes choix créatifs. Aujourd'hui j’essaie de jouer avec, à la recherche de ces milles éclats de lumières au fond de l'eau ou de ces milles éclats de verre qui parsèment ma vie.

    RépondreSupprimer
  5. Tu es vraiment un poète... c'est un vrai délice de lire tes mots, de regarder tes peintures, j'aime...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui un poète que je remercie en tant qu'aide apportée..samedi à barbirey fut riche d'enseignements merci pour ta patience tes reprises verbales sur nos travaux..bises odile

      Supprimer
  6. Merci pour ces mots. L'activité de peintre demande de la sensibilité certes, mais je ne suis pas poète pour autant même si les mots accompagnent de plus en plus mes peintures.

    RépondreSupprimer