L'été était présent à Barbirey

Sous le soleil généreux de ce dernier jour de l'été les lumières du jardin de Barbirey étaient magnifiques.
Merci à tous les élèves présents pour leur joyeuse compagnie et leur sérieux au travail. Un programme de peinture plutôt vert, avec des recherches sur les lumières et les volumes. Au passage, une pose pique nique sous un aulne au bord du ruisseau.



 Une bonne moisson de travaux pour finir.


Voilà des travaux qui invitent à continuer, à l'atelier tout d'abord, puis je l'espère retourner au jardin à l'automne.

7 commentaires:

  1. moi j'y retourne ....attendez moi,,je dois essayer de comprendre les verts...je dois faire une experience...pieds nus dans l'herbe verte...peut être que pour mieux se faire...
    J'ai remarqué que christine avait les pieds nus dans l'herve berte...et que cela semble fonctionner : le vert par capillarité ....la bêbette qui monte qui monte...je vous promets que je n'ai pas terminé le rosé qui ce jour là cognait fort...
    le souci c'e'st que lorsque nous allons y retourner ...moins de vert...des feuilles rousses...
    que de contrariétés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non il ne faut pas se contrarier pour si peut. Car après tout ce n'est que la couleur qui change... le rouge remplace le rosé :-)

      Supprimer
    2. BON J'APPORTE DU ROUGE...DU BON! JE ME METS LES PIEDS NUS DANS L HERVE BERTE... DE LA PELOUSE QUI ELLE SERA ENCORE VERTE...ET LE MIRACLE SE PRODUIRA...

      Supprimer
    3. oui, anne il faut croire au miracle...l'herbe verte...va un jour etre comprise en ce qui me concerne...vive L'HERVE BERTE...

      Supprimer
    4. Vive Berthe ? mais non je m'appelle Espinosa avec un E et un S.
      :-)

      Supprimer
    5. oui, je sais mais tu sais je suis un peu "simplette" L'avantage c'est qu'un rien m'amuse....

      Supprimer