Pourquoi ouvrir mon atelier à cinq élèves ?

Et si Marcel Duchamp c'était trompé. J'en suis personnellement persuadé. Mais est il question de raison ou de tord en art ? Duchamp n'est que le reflet de notre humanité, et je ne me reconnais pas dans ces valeurs, comme un schtroumf dans un monde de Barbie et Kent.
Ce n'est pas l'artiste qui fait que la création est une œuvre, mais bien l’œuvre qui fait que le créateur est un artiste. Suffirait il de prétendre être un artiste pour que mon simple choix soit de l'art, l'art de choisir un objet, de le poser et de l'exposer ? Non bien sur, alors pourquoi s'égarer dans cette voie ? Provocation intellectuel, appât du gain, optimisation et contrôle du marché .... l'art est mort, vive l'art !




Aujourd'hui ce n'est plus l'artiste même qui occupe l'affiche des événements mais les commissaires : nouveau métier. Plus besoin d'artiste puisque il n'y a plus d’œuvre. Peut importe le contenu, ce qui importe c'est sa mise en scène. Prenez trois croutes, un discours, et une bonne disposition, le commissaire a créé l'évènement ... sur rien. Mais dans ce spectacle, plus rien ne peut être créatif, comme dans une société libérale ou le spectacle permanent rend impossible le subversif.
Sauf peut être l'atelier. L'atelier seul résiste et continu d'exister dans l'histoire.
L'atelier est le lieu de la création  artistique, le lieu d'échange entre le créateur et le monde. Le lien entre le travail, l'art et la vie.Dans l'atelier le créateur n'est qu'un artisan, c'est ici que son travail prendra le sens qui en fera un art ou non. L'atelier enfin est le lieu qui relie le créateur au monde. Il doit être un moyen de le relier aux autres, de transmettre son savoir. Je pense qu'il faut revenir à l'origine de la création qui est le travail dans l'atelier, au sens de la création qui est le lien aux autres, et à cette tradition trop perdue qui est de partager et transmettre.
Voilà pourquoi j'ouvre mon atelier à cinq élèves, pas pour l'argent, pas pour l’ambition, mais pour retrouver le sens de mon travail, mon lien au monde et à la vie... pour exister.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire