Adieu




Hervé nous a quittés ce 1er novembre 2017, après un long et courageux combat. C'était le jour de son 51e anniversaire. Afin que vive encore longtemps sa mémoire  d'amoureux de la beauté, des couleurs et de la lumière, ce blog qui était le sien va demeurer ouvert. Il n'y aura plus de nouveau post, mais chacun pourra s'y promener, retrouver une aquarelle de montagne, tenter un exercice... 
Et quand nous serons devant un beau paysage, ayons une pensée pour lui qui ne se lassait jamais de s'émerveiller devant la splendeur du monde. 

(Anne)


"...Voyageur, le chemin
C'est les traces de tes pas
C'est tout. Voyageur,
Il n'y a pas de chemin,
Le chemin se fait en marchant
Le chemin se fait en marchant
Et quand tu regardes en arrière
Tu vois le sentier que jamais
Tu ne dois à nouveau fouler
Voyageur ! Il n'y a pas de chemins
Rien que des sillages sur la mer.
Tout passe et tout demeure
Mais notre affaire est de passer
De passer en traçant des chemins
Des chemins sur la mer."
 
Antonio Machado

Sous bois en Automne

L'article proposé est un exercice qui a été proposé en stage d'une journée dans le cadre du programme annuel "Un samedi par mois".

 

Dans le nord les premières neiges tombent en automne alors que les feuilles ne sont pas tombées des arbres. La lumière reflétée par la neige accentue alors l’éclat flamboyant du feuillage.

Etape 1 :


Masquer les feuilles sur le haut, la neige mais pas les troncs d’arbre. Quand à l’eau elle sera protégée par un simple papier posé dessus.

 
Etape 2 : Feuillage


Projeter en éclaboussant du jaune auréoline et du rouge pérylène ainsi que de l’orage obtenu en mélangeant les deux et de l’eau. Les mélanges des couleurs se feront sur la feuille.
- Alterner les projections pour varier les teintes.
Je commence par la droite avec plus de jaune et plus d’eau. J’ajoute progressivement plus de rouge en allant ver la gauche.


Avant que ce soit trop sec, je trace les rayons de lumière en frottant la couleur à l’aide d’un papier absorbant. Je surveille le séchage et estompe les bords si nécessaires.


- En poursuivant les éclaboussures vers la gauche je protège de la main les rayons de lumière afin de ne pas les salir.
- Nettoyer au fur et à mesure les éclaboussures sur les tronc afin de ne pas trop les salir.


Pour finir à gauche je rajoute quelques pointes de rouge brun et de bleu indigo mélangé au rouge pérylène. On peut aussi éclabousser quelques goutes d’eau en prenant garde de ne pas provoquer d’auréoles.


Etape 3 et 4 :

Après séchage travailler la partie à gauche en protégeant d’un papier les zones lumineuses à droite.


Éclabousser de la même façon du rouge brun et du rouge de pérylène. Ajouter des touches sombre avec un mélange d’indigo et rouge brun. Surtout sur le bas.



Il peut être nécessaire de passer plusieurs couches successives en respectant le séchage entre. 

 

On sature ainsi la couleur et on obtient des textures plus complexes. Mais trop de traitement finit  par uniformiser l’aspect.

 
 
Etape 5 : Arbres


Les arbres à droite sont peints en orange, mélange de jaune auréoline et de rouge pérylène avec une pointe d’indigo pour les plus proches. J’utilise un pinceau traceur numéro 4 pour les plus gros et un numéro 0 pour les branche plus fines. J’estompe les parties éclairées par les rayons avec un papier.


Etape 6 :

 
   
Les arbres de gauche sont plus avancés et en partie dans l’ombre. Je dispose mes couleurs sur le mouillé. Déjà une grande quantité d’eau orangée (auréoline plus rouge pérylène) sur lequel je dispose des gouttes très chargées de violet presque noir (alizarine plus rouge brun). Avant séchage je dépose des gouttes d’eau à droite pour repousser la couleur et faire entrer la lumière.

 
Etape 7 : Eau


Je mouille préalablement la surface de la rivière (pas les rochers que je n’avais pas masqués). Ma feuille étant inclinée je fais couler des gouttes de couleur posée au dessus en ayant soin d’alterner les couleurs du jaune à droite au rouge brun à gauche. J’estompe en frottant des lignes horizontales avec un papier absorbant. La berge à l’avant est plus foncée et donc traité avec plus d’indigo  
Etape 8 :

 
Après séchage je travaille l’eau en traçant des lignes horizontales qui s’épaississent en s’approchant du bas de couleur orange (auréoline et rouge pérylène). Avant séchage j’ajoute de l’indigo à ce mélange et trace une ligne sur le bas qui se dégrade en montant pour accentuer l’effet de profondeur. L ‘eau apparaît plus sombre en avant plan et s’éclaircie avec la distance.
Je peint aussi les reflets des arbres parfaitement symétriques mais déformés par les mouvements de l’eau.





Etape 9 :



Enlever la gomme masque.
Travailler les rochers en brun obtenu en mélangeant jaune rouge et bleu.
Le reflet de la neige est bleu, mélange d’indigo et de bleu outremer.
Les ombres sur la neige sont bleus outremers avec une pointe de rouge.
J’applique du jaune auréoline sur les feuilles du haut avec quelques variations orangées.


Les journées de peinture aquarelle "Un samedi par mois" sont proposées par l'Atelier Bleu  de Anne Le Maître. (cliquez sur le nom pour ouvrir le site de l'atelier)

 





 

Fort de Joux

Le Fort de Joux est aux environs de Pontarlier à proximité du lac de St Point et de la vallée du Drugeon dans le Jura. Célèbre pour ces brumes matinales il offre un sujet idéal pour cela.
Etape 1
Après mon dessin je traite les rochers et le fort dans des couleurs terres naturelles. 


Etape 2
Je travaille ensuite les brumes dans le mouillé avec un bleu-gris froid obtenu en mélangeant outremer et terre ombre brûlée. Je traite aussi les ombres du fort avec la même teinte.


Etape 3
Je passe au vert. Ici j'utilise deux verts différents, le vert de vessie et le vert olive. Chacun complété de bleu ou jaune si nécessaire.




Etape 4
Il reste à traiter les toits du fort ainsi que les collines du fond, rééquilibrer les verts si nécessaire, et c'est fini.

A bientôt

Carnet de Pierreclos

Amis aquarellistes, vous n'avez pas manqué pendant ces vacances de créer un carnet de vos aventures estivales. Cette activité quasi permanente pour moi encombre ma bibliothèque de ces innombrables aventures artistiques aux formats aussi divers que les formes et contenus.

J'ai passé l'été hospitalisé à la clinique Bénigne Joly à Talant. La maladie a cela de bon qu'elle vous rapproche des gens que vous aimez. C'est quand perd ou risque de perdre quelqu'un que l'on comprend à quel point il nous est précieux. 
C'est la raison pour laquelle j'ai fait un carnet pour ma compagne Anne. Un carnet qui je l'espère illustre nos meilleurs souvenirs partagés à Pierreclos, dans sa maison familiale du Mâconnais.



Un carnet accordéon recto-verso sur papier aquarelle.... pas d'erreur permise !


La reliure existante est habillée d'un papier lama personnalisé bien sur.
Il est probable que l'atelier bleu propose cette année encore des ateliers de pratiques et formations à la reliure de carnet.
N'hésitez pas à prendre contact.

Brioude 2017

Pour ceux qui ne peuvent pas passer à Brioude pour y voir mes peintures exposées, voici un petit aperçu ...
Dans ce petit musée virtuel il faut se glisser jusqu'à la salle 


où l'on y découvre les dix peintures qui illustrent "Sentinelles", un poème de Anne Le Maître.


Après être passé rapidement par la cuisine on se retrouve dans les vastes espaces de montagne ...



pour entrer ensuite dans mes espaces boisés.



La visite prend fin ici
pour le moment...



8eme Biennale de l'aquarelle de Brioude


La biennale de Brioude est en marche,
Les stages se remplissent
Le catalogue est imprimé. 


Malheureusement je ne peux pas me déplacer jusqu'à Brioude et ne pourrai pas être présent pendant la biennale. Ma santé ne le permet pas.
Mais les organisateurs ont décidé de maintenir la présence de mes peintures et prennent en charge leur exposition. Vous pourrez donc voir mes aquarelles, un nombre important de tableaux qui représentent mes deux dernières années de travail.


Généreuse reconnaissance de mon travail et idéale façon de tourner la page sur 2015-2017 et aborder la suite plus librement ... au fil de l'eau.

Brioude 2017

Je serai présent à la 8ième biennale d'aquarelle de Brioude du 13 au 25 juillet. Occasion pour moi de présenter à un large public mes derniers travaux.


Dans le cadre du salon j’animerai des stages d'apprentissage de l'aquarelle.

"Neige et montagne" les 15 et 16 juillet.

"Paysage : ambiance, couleur, lumière" les 19 et 20 juillet
COMPLET

"Initiation à la peinture de montagne" les 24 ou 25 juillet (sur une journée)

Vous pourrez aussi assister à différentes démonstratins dont deux particulières, où Anne Le Maître lira sur place des extraits de son livre "Les bonheurs de l'aquarelle", le vendredi 21 et dimanche 23 à 17h.




Vous pouvez vous inscrire aux stages en téléchargeant les formulaires sur ma page du site de la biennale :  http://bit.ly/2mJD8EV
ou en me contactant par courrier à mon adresse : herve.espinosa@hotmail.fr

Locataire

Un nouveau locataire s'est installé à l'atelier
Et semble bien s'y trouver
Pas près de nous quitter celui là
Mais ça me va


Insolite

Enfin achevé, le carnet qui illustre ma traversé de la mer Méditerranée avec Pierre Henry capitaine de l'Insolite. Il ne me reste plus qu'à lui remettre.





Portrait

La semaine passée à été marquée par la visite d'une journaliste et d'un photographe (tout aussi chevelu que moi) à mon atelier. Il m'était demandé de présenter l'atelier "Au fil de l'eau' et de poser pour une photo. Je suis impatient de savoir à quoi je ressemble.



Marée Basse pas à pas

Je suis intervenu pour donner un cours de peinture dans l'association "Eaux en couleurs". Journée chargé mais très agréable. Apprendre certes mais aussi partager le plaisir de peindre avec des personnes bien sympathiques.



Nous avons abordé dans ce cours différentes associations de couleurs de lumières et de couleurs dominantes dans un sujet de marine. En voici deux exemples.



Et pour finir rien de mieux qu'un pas à pas pour pratiquer seul.

Après avoir masqué les parties du bateau que je souhaite laisser blanche, je dégrade mon ciel bleu en épongeant le bas pour avoir une ligne de nuages à l'horizon. Je dégrade l'eau de la même couleur mais dans l'autre sens.



Avec ma couleur dominante je peints les nuages ,puis la cote en deux étapes, et la partie du bateau ombrée ainsi que son reflet.



La plage et les rochers sont traités en ocre et terre sienne brûlée. La couleur du bateau est turquoise.